Jeudi soir, un homme armé a tué un policier et blessé deux autres sur les Champs-Elysées avant d'être abattu. Déjà connu des services de police, il faisait l'objet d'une enquête terroriste.

Vendredi matin, trois membres de l'entourage de l'assaillant étaient placés en garde à vue par les services antiterroristes, selon une source judiciaire de l'AFP.

Ces arrestations font suite à des perquisitions effectuées dans les domiciles de proches de l'assaillant dans la nuit même de jeudi à vendredi.

La Belgique avait transmis à la France un signalement d'un suspect. "L'homme faisant l'objet d'un avis de recherche diffusé par les autorités belges s'est présenté dans un commissariat d'Anvers", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Pour autant, aucun lien entre l'attaque et la Belgique n'était encore établi vendredi matin, a-t-il poursuivi. 

Conversations Facebook