Selon une étude menée sur la jeune population française, les enfants sont eux aussi touchés par les perturbateurs endocriniens. Entre 23 et 54 molécules ont été retrouvés dans les échantillons de tous les enfants.

Sur la demande de l’association des consommateurs, un laboratoire indépendant a effectué des analyses sur les cheveux d’enfants âgés de 10 à 15 ans. Des traces de dizaines de produits auraient été retrouvées lors des analyses, ces résultats devraient interpeller les autorités. Les enfants en question venaient de toutes les régions de la France. Les résultats obtenus montrent que des polluants ont été détectés dans tous les échantillons prélevés. 

Ces substances constituent un énorme risque en ce qui concerne la santé des individus. Selon l’association des consommateurs, le Gouvernement devrait prendre des mesures radicales, et décider d’interdire les produits contenants des substances nocives. 

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans plusieurs articles du quotidien tel que la cosmétique, les jouets, la peinture, et les contenants alimentaires. Parmi les polluants les plus recherchés, des phtalates et des pesticides ont été retrouvés, dans tous les échantillons, tandis que les autres substances n’étaient présentes que dans une partie des échantillons. 

Source

Conversations Facebook